MENU
6 Avenue Léonard De Vinci
34970 LATTES
Du lundi au jeudi: 9h00-12h00 / 14h00-18h30
Le vendredi: 9h00-14h00

Avocat en droit de visite et d’hébergement à Lattes, Montpellier

Avocat droit de visite et hébergement à Lattes, Montpellier

Le droit de visite et d’hébergement est fixé pour l’intérêt de l’enfant et pour le maintien des liens affectifs avec chacun de ses parents, après une séparation. Avocat en droit de la famille à Lattes, Montpellier et intervenant en cas de divorce, Maître Montagné a pour mission de faire valoir les droits de son client, que celui-ci soit le parent qui héberge les enfants ou non.

Le droit de visite et d’hébergement

Les enfants sont les premières victimes d’un divorce. La séparation les éloigne, contre leur gré, d’un de leurs parents et les répercussions de ce nouveau style de vie peuvent être particulièrement néfastes, aussi bien chez un jeune garçon que chez une jeune fille.

Après le prononcé d’une séparation et dans l’intérêt des enfants, le Juge aux affaires familiales définit les droits de visite et d’hébergement pour le parent qui habite à l’écart de sa famille.

Dans le cas où les ex-conjoints continuent à s’entendre, malgré leur rupture, le Tribunal n’applique aucune règle spécifique et les visites ainsi que les hébergements dédiés au maintien des liens affectifs sont organisés, à partir d’un accord amiable.

D’autre part, si les mésententes ne permettent pas d’élaborer un accord, il va rendre un jugement fixant les droits de chaque parent. Il est élaboré en considérant l’intérêt des enfants, ensuite celui des ex-conjoints.


Les décisions du Juge dépendent en grande partie des arguments avancés par les avocats et des relations entre les ex-conjoints, après le divorce.

Maître Montagné : droit de visite et d’hébergement

Que le client soit dans une relation très conflictuelle avec son ex-conjoint ou non, le cabinet d'avocat à Lattes de Maître Montagné, qui est avocat en droit de la famille, se charge de protéger ses intérêts et de mettre en place les conditions nécessaires pour le maintien des liens affectifs avec ses enfants.

Dès la constitution du dossier, votre avocat en divorce à Lattes définit les différents éléments qui peuvent être présentés au Juge et aider le client à faire valoir ses droits.

À titre d’information, les nouveaux compagnons des familles recomposés ne sont pas reconnus par le Code Civil. Cependant, si on prend en compte l’article 371-4 du Code Civil, les enfants peuvent avoir des relations directes avec un tiers, que celui-ci soit parent ou non.

Ainsi, un “nouveau compagnon” peut demander un droit au maintien des liens affectifs avec les enfants, sous certaines conditions : intérêts de l’enfant, liens tissés, etc. Les grands parents peuvent aussi faire valoir ce droit.

Contactez-moi

Consultez également :